Soulager l’hyperactivité par l’alimentation

5 à 9% des enfants sont atteints de troubles de l’attention dans le monde. En France, ils seraient entre 200 000 et 480 000. Le nombre d’enfants traités en France a bondi de 71% entre 2005 et 2011.

Aux Etats-Unis, le chiffre d’affaires des médicaments traitant l’hyperactivité et les troubles de l’attention est passé de 40 millions de dollars il y a 20 ans à 10 milliards aujourd’hui.

Ces médicaments ne sont pas sans effets secondaires. Par ailleurs, ils ne soignent pas, mais atténuent les symptômes. Sur quels autres moyens s’appuyer pour soulager ces troubles ?

-L’alimentation est une piste importante : bien nourrir notre cerveau, et nos neuro-transmetteurs (dopamine, noradrénaline notamment) est essentiel. Nous savons aujourd’hui que le dysfonctionnement de la chaîne de fabrication de la dopamine débouche sur différents syndromes, dont le TDAH.

Eviter les calories vides, mieux répartir les calories tout au long de la journée, diminuer la consommation de colorants, de sucres, renforcer la consommation de protéines (le matin notamment), veiller à un  bon apport en minéraux et en acides gras essentiels sont autant de pistes à privilégier.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *