Retrouver un sommeil réparateur

Une personne sur trois en Belgique souffre d’un sommeil non-récupérateur*

Or, le manque de sommeil n’est pas bénin :

Déjà, manquer de sommeil n’est pas agréable : ça nous rend apathiques ou bien temporairement surexcités (les enfants typiquement), de mauvais poil, on a la tête vide : incapables de se concentrer, encore moins de carburer intellectuellement…  et j’en passe.

Mais ce n’est pas tout :

On sait maintenant qu’une durée de sommeil courte est associée à une plus grande mortalité (c’est le lien le plus fort trouvé), au diabète, à l’hypertension, aux maladies cardiovasculaires et à l’obésité.

Le sommeil est essentiel à la production d’hormones de croissance, à la reconstitution des stocks énergétiques, ou à la mise en place de mécanismes d’apprentissage et de mémorisation.

 L’ampleur du phénomène en quelques chiffres

Le belge est l’un des plus grands consommateurs mondiaux de somnifères et de calmants.

Chez nos voisins ce n’est pas mieux: 12% des français souffrent d’insomnies chroniques et un tiers des Français de 18 à 55 ans ne dort pas assez.

Autre signe fort : sur internet, les requêtes en ligne liées aux questions de stress et d’insomnie ont fortement augmenté ces dernières années, jusqu’à atteindre des pics record en 5 ans. La recherche « anti-stress » a connu, à elle seule, une augmentation de 70% en 2014 en comparaison à 2013 !

Si vous êtes concerné par les problèmes de sommeil, avec des chiffres pareils, vous vous sentez tout de suite moins seul. C’est déjà ça J. Ceci dit, ça ne résout pas votre problème me direz-vous. Et bien justement…

C’est quoi le problème ?

-Les problèmes physiques (maux de dos, grincements de dents, syndrôme des jambes impatientes, apnée du sommeil…)

-L’environnement (bruit, qualité de la literie, ambiance dans la chambre, lumière…)

 

-Mode de vie (horaires variables, gardes de nuit, vie nocturne trop intense…)

-Alimentation (manger trop et trop tard, aliments perturbateurs de sommeil, carences en minéraux ou neurotransmetteurs…)

 

 

Comment vous aider à recouvrer un bon sommeil :

-Relaxation, sophrologie, méditation : toutes ces disciplines nous aident à soulager les ruminations de notre mental hyperactif. L’idée est de nous plonger dans un état ressource, où seul le moment présent compte. S’il nous arrive d’avoir des pensées pendant ce laps de temps, nous les observons de loin, sans jugement et les laissons passer comme des nuages dans le ciel. Ça marche, et en même temps, pas de miracle : plus vous pratiquez plus c’est bénéfique.

-Adopter une alimentation riche en nutriments et notamment en tryptophane (précurseur de mélatonine) : donc puiser dans les noix, noisettes… Veillez aussi à vous supplémenter en magnésium si besoin (signes : crampes dans les jambes ou/et paupières qui sautent) – attention à bien choisir les sels de magnésium pour un résultat optimal.

-Booster la confiance en soi : quand on doute de soi, le plus souvent on vit sur le mode « les autres sont + (bien), et moi je suis bof ou moins bien ». De là découlent des comportements qui puisent dans notre énergie, et des pensées qui nous angoissent et peuvent venir hanter nos nuits.

-Revoir vos objectifs : si vous êtes du genre perfectionniste, vous vous menez la vie dure. Rien n’est jamais suffisant, ni assez bien pour satisfaire vos critères très élevés. Cela vous donne du souci et peut même vous angoisser carrément.  Cette attitude vous empêche également d’aller de l’avant et de passer à l’action (vous ne vous sentez jamais prêt (e)) Arrêtez de vous comparer aux autres, revoyez vos objectifs à la baisse pour qu’ils collent à votre rythme et à vos compétences, pas l’inverse. C’est motivant de se fixer des objectifs ambitieux, mais vos projets doivent rester réalistes.

-Mieux gérer vos émotions (négatives) : les émotions que nous appelons négatives -parce qu’elles sont désagréables à vivre, comme la colère, la peur, la tristesse – si elles ne sont pas gérées vont occasionner des « traumas » qui vont impacter notre système énergétique. L’EFT (Emotional Freedom Technique) est un superbe outil pour nous aider à vivre à nouveau au maximum de notre potentiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *